Quel statut choisir pour un chef d’entreprise ?
entreprendre

Quel statut choisir pour un chef d’entreprise ?

Avoir une bonne idée et créer : cela serait trop simple et surtout trop hasardeux. Afin d’augmenter ses chances de réussite, il est important de mûrir son projet et de procéder étape par étape. Parmi l’une d’elles, le choix du statut juridique est un incontournable et à raison. Il peut être lourd de conséquences.

Comment choisir son statut juridique et quelles conséquences ?

Il est facile de trouver sur Internet des tableaux expliquant en quoi consistent les différents statuts juridiques (Entreprise Individuelle, SARL, EURL ou encore SNC, pour n’en citer que quelques-uns). Pourtant, après lecture, il n’est pas rare d’être encore plus dubitatif. Il y a beaucoup d’informations à assimiler et surtout, certains semblent se ressembler. Pourquoi faire autant de distinctions ?

Le choix est d’autant plus important qu’il ne doit pas uniquement prendre en considération la nature de l’activité, mais aussi le dirigeant de l’entreprise, le fait qu’il va travailler seul ou pas…et ses proches. Car, en cas de faillite de l’entreprise, par exemple, selon le statut pour lequel on a opté, il peut y avoir des conséquences financières.

Toutes ces questions doivent être comprises. On recommande toujours, d’ailleurs, même quand le choix est porté sur un statut en particulier, de demander l’approbation d’une tierce personne et si possible d’un professionnel, afin de ne pas se tromper. En la matière, personne ne sera plus à même de donner son avis qu’un expert-comptable.

Pourquoi consulter un expert-comptable pour choisir son statut juridique ?

Un expert-comptable sait rapidement évaluer une situation. Quand un porteur de projet vient le consulter avec un prévisionnel et lui explique son idée de création, il est à même de pouvoir en voir le potentiel et ce vers quoi il est judicieux de porter son choix.

Après la création, le cabinet d’expertise comptable peut être sollicité pour diverses tâches, qui n’auront pas forcément trait à la comptabilité proprement dite. En effet, du fait de leur métier polyvalent, les experts-comptables peuvent être de bon conseil dans le domaine de la fiscalité, mais aussi du patrimoine ou encore pour l’embauche des salariés.

Il propose un accompagnement personnalisé, car chaque entité, quel que soit le statut choisi et son activité, a sa façon propre d’évoluer.

Demander un rendez-vous avant la création est aussi le meilleur moyen d’établir d’ores et déjà une relation de confiance entre le dirigeant et l’expert-comptable. En fonction de la fréquence de leurs rendez-vous, le professionnel pourra avoir un regard plus précis sur l’activité et les moyens qui peuvent être mis en œuvre pour la développer au mieux.

Quand un entrepreneur se félicite de sa réussite, cette dernière s’accompagne inévitablement d’impôts à payer. Connaitre les astuces légales pour en payer moins n’est pas du ressort de tout le monde. Il faut opérer une veille dans de nombreux domaines ; ce qu’un entrepreneur a rarement le temps de faire.

Il sera alors heureux de pouvoir compter sur l’expérience de l’expert-comptable qui lui expliquera comment procéder, en fonction de sa situation personnelle et professionnelle.

Commentaires

Annonces & Troc