Accueil » Loisirs » Comment se passe un premier saut en parachute ?

Envie de dépasser vos limites, de sentir une grosse dose d’adrénaline vous envahir, bref, de vivre une expérience authentique que vous ne risquez pas d’oublier de sitôt ? Rien de tel qu’un saut en parachute. Cette activité se pratique dans le respect de règles de sécurité très strictes, et en tandem pour les débutants.

Préparer un saut en parachute

Le saut en parachute en PACA attire de plus en plus de monde en raison de la sensation forte procurée. Sauter dans le vide offre un sentiment libérateur qui n’a pas d’équivalent. Mais pour pouvoir s’initier à cette discipline, de nombreuses règles sont à observer. Dans un premier temps, sachez qu’un premier saut ne s’effectue jamais en solo. Vous pratiquerez forcément en tandem c’est-à-dire que vous serez accompagné d’un porteur professionnel qui sera attaché à vous au cours de la chute libre. Normalement, seuls les parachutistes qui ont suivi une formation ou une initiation peuvent sauter seuls ou du moins, avec des moniteurs.

Le saut en tandem s’effectue sur une hauteur de 3000 à 4000 mètres. La chute s’effectue sur une vitesse moyenne de 180 km/h.

Le moment du saut en parachute

Une fois arrivé pour la première fois sur le centre de parachutisme, vous serez accueilli par l’équipe puis briefé durant une trentaine de minutes. Le moniteur vous équipera ensuite du matériel nécessaire à savoir le casque, la combinaison, les lunettes sans oublier l’altimètre afin que vous puissiez connaître votre distance par rapport au sol. Il est maintenant temps d’embarquer dans l’aéronef. Il faut que l’appareil atteigne 4000 mètres ce qui peut prendre une quinzaine de minutes de vol. Il est à noter que le pilote peut refuser une séance de saut si le temps est trop venteux ou pluvieux.

Le moment du saut est enfin arrivé. Les parachutistes se lancent un à un et doivent laisser une distance de 300 m entre eux. Normalement, vous ne ressentirez aucune sensation de vertige. Il est possible par contre d’avoir une montée d’adrénaline. Mais vous n’aurez pas l’impression de tomber, mais plutôt de planer tel un oiseau. Après 30 secondes à une minute c’est-à-dire lorsque vous atteignez les 1500 m d’altitude, le moniteur lance l’ouverture du parachute. Il ne reste plus que quelques minutes avant d’arriver sur le sol. Cet atterrissage s’effectue en douceur grâce aux manœuvres du moniteur.

Bon à savoir

En principe, il n’est pas possible de pratiquer le saut en parachute pour les personnes âgées de moins de 15 ans. Une autorisation parentale est également exigée pour les mineurs. Le gabarit minimum demandé est de 40 kg. En outre, il est nécessaire d’être en bonne santé pour tenter cette activité. Les personnes qui sont victimes de maux de dos, qui ont des problèmes cardiaques ou des problèmes d’ORL relatifs à la décompression ne peuvent pas pratiquer. Bien évidemment, on déconseille la discipline pour les femmes enceintes.

Et ceux qui veulent pousser l’expérience plus loin pour sauter en solo régulièrement peuvent opter pour la Progression Accompagnée en Chute ou PAC. Cette technique prodiguée durant des stages aide à maîtriser toutes les subtilités de la discipline pour devenir autonome en chute libre.