L’âge et la souscription d’une assurance obsèques
obsèques

L’âge et la souscription d’une assurance obsèques

L’assurance obsèques est accord modulable en fonction du profil du souscripteur. L’âge est une de ces variantes à cause de cette personnalisation. La durée de cotisation et le versement du capital vont en dépendre considérablement. Quel est donc l’âge idéal pour souscrire ce type d’assurance ?

Choisir un mode de versement en fonction de l’âge du souscripteur

L’assurance obsèques est conçue à titre indicatif. Cela veut dire que les modes de versements ne sont qu’une indication au préalable, car personne ne peut prédire sa disparition. Dans ce sens, il existe trois types de versement. Pour un versement unique, il n’est pas nécessaire d’y souscrire trop tôt.

Dans un versement viager, le capital sera constitué par les cotisations versées jusqu’au décès. Dans le cas d’une souscription à l’avance, l’adhérent risque de payer plus. Il y a aussi le versement temporaire qui permettra de constituer le capital sur une période définie. C’est dans cette optique qu’il revient au souscripteur de décider si la souscription d’une assurance obsèques est favorable à son âge en fonction de se capacité financière comme l’indique L’office des Seniors et retraités.

Détermination de la mensualité en fonction de l’âge

Pour certaines compagnies d’assurances, l’âge va déterminer le montant de la mensualité et le mode de versement. Le versement temporaire de 10 à 15 ans est fortement recommandé si l’adhérent à moins de 65 ans. Tandis que le versement viager est conseillé si la personne est âgée de 70 à 80 ans. Il est favorable en effet dans le cadre d’une espérance de vie moyenne.

Au-delà de 80 ans, il est par ailleurs judicieux de souscrire un contrat en prestations avec un versement unique. Ce type d’accord va permettre d’organiser minutieusement les obsèques. Comme le fait remarquer le site, certains assureurs limitent la souscription à 85 ans.

Commentaires

Annonces & Troc